L’écrivaine Suisse Cécile Manya répond au questionnaire de Pivot

Cécile Manya est la fille du grand chercheur et écrivain politique le Docteur Manya K’Omalowete a Djonga qui a été persécuté pour avoir voulu défendre l’honneur du héros national, congolais Patrice Lumumba. Elle a été durant toute sa vie la cible des gouvernements suisses, français et belges qui ont tenté d’étouffer sa parole et d’éteindre son nom. Elle raconte son combat et ses victoires dans sept livres écrits en deux ans. Ses livres sont vendus dans le monde entier, disponibles également au format numérique, mais aussi en gros caractères pour les personnes âgées ou malvoyantes. L’écrivaine-combattante Cécile Manya possède également sa propre boutique en ligne exclusive au service de haute qualité à l’adresse suivante : http://www.cecile-manya.com

QUESTIONNAIRE DE BERNARD PIVOT

  1. Votre mot préféré ?
    Je ne l’ai pas encore trouvé. Il n’existe probalement pas, car ma recherche me pousse au-delà des mots.
  2. Le mot que vous détestez ?
    Aucune idée, je ne m’attarde que sur ce que j’aime.
  3. Votre drogue favorite ?
    Je n’en ai pas, ce seul mot m’hérisse le poil.
  4. Le son, le bruit que vous aimez ?
    J’adore la musique ! Si je devais mettre en avant un son, ce serait la voix d’un petit enfant. C’est irrésistible.
  5. Le son, le bruit que vous détestez ?
    Je ne m’attarde pas là-dessus, j’ai trop à faire avec tout le bien et le bonheur que la vie m’apporte.
  6. Votre juron, gros mot ou blasphème favori ?
    Drôle de question. Je ne m’imaginais pas que des gens pouvaient autant se creuser la tête pour des futilités négatives. Je suis un être à part, visiblement, et ne m’attarde que sur ce qui fait avancer. Ce qui m’élève, là est ma priorité.
  7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?
    Mon père
  8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?
    Je n’ai même pas envie de m’interroger à ce sujet. Le temps est précieux.
  9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?
    Je me sens connectée avec ce qui m’entoure. Je suis moi-même une fleur au milieu de mon paradis de perfection.
  10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?
    J’ai écrit pas moins de sept livres traitant de questions célestes. La divinité et ses subtilités m’emportent très loin. Par respect pour ces réalités, je ne peux pas répondre à une question qui les limitent.

2 réflexions sur “L’écrivaine Suisse Cécile Manya répond au questionnaire de Pivot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s